Forum > Côté pratique / Aide aux zèbres > Après avoir pris connaissance de sa zébritude > Bien vivre la solitude > techniques de survie seul en permanence ou ponctuellement
Page 1 sur 1  
1

techniques de survie seul en permanence ou ponctuellement

Messages Ecrit par
techniques de survie seul en permanence ou ponctuellement
 

Bonjour,

Quels sont vos techniques pour arriver à (sur)vivre en solitude?
Votre solitude est permanente ou ponctuelle? Dans le cas d'une solitude ponctuelle quand aimsez-vous vous retrouver seul?

Bien à vous,

Olivier

RE: techniques de survie seul en permanence ou ponctuellement
 

Salut, perso j'ai une solitude en grande partie permanente. Mais vu que je joue en ligne avec des potes ça compense bien le truc. l'avantage c'est que j'ai le côté sociable sans les inconvénients.

RE: techniques de survie seul en permanence ou ponctuellement
 

Ahahah Benjamin.

Pour mon cas...
Je suis une espèce de louve/chatte/bourrique (sans mauvais jeu-de-mot, mal intentionnés dehors) donc j'aime avoir mon propre rythme.
Dormir quand je veux, manger quand je veux, être réveillée quand je veux...

Et étant donné que je m'organise selon mon état d'esprit, j'ai tendance à souvent être seule.
D'ailleurs...
J'ai du mal à me dire que mon rythme se calerait avec celui des autres.
Primo, j'ai pas le temps.
Secondo, j'ai pas le temps.

Mais mine de rien, j'aime bien avoir de la compagnie ponctuelle, histoire de m'offrir des petits moments.
Oui...
Des choses qu'on ne peut pas faire seul(e) mais qui valent la peine d'être faites.
Grandement la peine.

Le tout c'est de savoir se détacher, et s'occuper soi-même.
Après on n'y pense plus, c'est comme un état naturel.
Perso c'est pas tellement subi...
Je m'y sens plutôt bien.

RE: techniques de survie seul en permanence ou ponctuellement
 

Je valide Laura, c'est quand même super cool de faire ce qu'on veut quand on veut sans contraintes ! ^^

RE: techniques de survie seul en permanence ou ponctuellement
 

-> Je suis "indisponible pour le moment"; j'informe mes amis/connaissances que je ne suis pas disponible et que je ne veux pas les voire du tout. Ils m'acceptent comme je suis et ne me contacte que pour des choses importantes/exceptionnels. Paradoxalement ça rend nos rapports parfois plus profonds. C'est pas du relationnel de fast-food et ça me convient bien.
-> J'ai besoin de rapports sociaux et d’interagir avec d'autre sapiens donc je planifie des moments pour échanger avec des personnes répondant à mes critères. ça peut être un déjeuner-diner ou un périple- activité.
-> Défaut : faut mettre un cadre partout.

ce qui me stress et que je n'accepte pas : le "shit-chat" par texto; le "qu'est ce que tu fais ?"; "t'est où".
"on fait... à .... tu viens boire un coup ?? "

Tout seul c'est optimal mais il faut un rapport social avec une personne adapté par semaine minimum, sinon c'est pas sain pour moi.

Je suis encore en recherche là dessus oui hahaha

RE: techniques de survie seul en permanence ou ponctuellement
 

J'ai plus un sentiment de décalage que de solitude... S'il est trop grand, alors oui, il peut devenir une forme de solitude.

Je suis un être social, je ne vis pas seule au milieu de nulle part. Cependant mon fonctionnement cognitif m'isole et peut engendrer une profonde tristesse, existentielle.

Ce qui me raccroche à la vie, me rattache aux autres est le processus de création collaboratif : créer ensemble, chacun avec ses compétences et son histoire.

J'ai aussi parfois besoin de cette solitude, qui est un besoin de ressourcement et aussi un besoin de recherche documentaire( sur des thématiques qui n’intéresse que moi..)

RE: techniques de survie seul en permanence ou ponctuellement
 

moi je flippe tout seul, c'est comme si j'avais les boules d'être avec moi même genre j'arrive pas à savoir vraiment ce que j'aime faire, j'ai l'impression de vivre pour les autres, un sacrifice au quotidien pour autrui..

RE: techniques de survie seul en permanence ou ponctuellement
 

Sur la procrastination, un site que j'apprécie :
https://waitbutwhy.com/2013/10/why-procrastinators-procrastinate.html

Sinon Bastien, c'est pas de la procrastination, peut-être. C'est juste qu'inconsciemment ton cerveau sait que t'as environ 4680 semaines dans ton existence et que chacune d'elle qui est passé à ne pas pousser vers ton plein potentiel n'est pas récupérable. Du coup il te fait te sentir comme une merde (auto culpabilisation).
-> Si tu bosse pas pour tes rêves tu bosse surement pour réaliser les rêves d'un(e) autre... on se retrouve à sacrifier son quotidien pour autrui.
-> Tu peux toujours monter ton projet (8h dodo // 8h boulot // 8h réalisation du grand oeuvre mouhahaha )

Faut se concentrer sur soit pour aider les autres.
Du coup paradoxalement pour les aider demain il faut souvent leurs dire "non" et les éconduire aujourd'hui

Time is all.

Bien souvent, nos désirs ne nous appartiennent vraiment qu'au prix d'une introspection douloureuse et poussif.
De ce que j'ai trouvé au fond de moi pour le moment bah c'est que rien de ce que je veux ou me bouge pour ne viens de moi.
Tout était exogène (maman, papa, copains, personnes célèbres, personnages historiques).
J'en suis pas sortis. C'est un processus.
Mais si tu peux te visualiser avec ton Système d'activation rétinien, tu peux le faire, théoriquement.

Cette société est super dangereuse avec le cocktail : porno/drogue/jeux vidéo donc c'est pas évident pour se réaliser.
Faut sortir pour retrouver un environnement où t'as moins à lutter contre la force de frottement de la motivation.

Si t'as pas de but, tu peux pas procrastiner.

Je t'envoie pleins de bonnes pensées, prend ce qui te parle et laisse le reste of course.

Que la force soit avec toi.

RE: techniques de survie seul en permanence ou ponctuellement
 

Bonjour Olivier et bonjour à tous,

J'ai vécu seule une grande partie de ma vie. Aujourd'hui je vis avec mon fils de 12 ans. Je n'ai jamais été mariée, ni en couple très longtemps. Il y a bien longtemps, (dans une autre galaxie, hihihi) j'ai décidé de faire de ma solitude une amie. Aimant chacun des moments qu'elle m'accordait. Technique très efficace, puisque je suis aujourd'hui toujours aussi friande de ces moments de calme que j'affectionne tant. Mais vivant au Maroc, je garde une vie sociale active, recevant à dîner des amis au moins une fois par semaine et restant en contact constant avec diverses personnes de par mes métiers. Mais j'avoue que parfois j'aimerais être plus souvent toute seule.
Belle journée à tous !


Forum > Côté pratique / Aide aux zèbres > Après avoir pris connaissance de sa zébritude > Bien vivre la solitude > techniques de survie seul en permanence ou ponctuellement
Page 1 sur 1  
1